Faq utilisation

Jusqu'à quelle force de vent, peut-on utiliser le KiteHook ?

Vous êtes nombreux à nous poser la question. Dans la mesure où le KiteHook est correctement enfoui ou arrimé, vous pouvez l'utiliser jusqu'à 35 nœuds. Nous l'avons même testé sans problème dans 40 nœuds. Regardez la petite vidéo sur le sujet, elle a été tournée dans un vent oscillant de 30 à 40 nœuds.
 
NB : l'objet de cette vidéo n'est pas de faire la promotion des sorties solos par gros temps. Il est évidemment préférable à tous les niveaux de sortir accompagné. Mais vous savez qu'avec de grosses conditions, il est fréquent de se retrouver à 2 ou 3 sur le spot. Le KiteHook est l'assistant qui vous évitera de décoller l'aile de votre copain d'une main alors que vous avez-vous-même du mal à tenir la vôtre qui vient d'être décollée....
Ride Safe. Ride Free.


"Kitehook testé avec plus de 30 nœuds et validé !!!"
- Ludovic M. Commentaire sur Page Facebook One Launch Kiteboarding -
 
"J'en ai un, je l'utilise souvent. M'en suis servi la semaine dernière encore à l'Almanarre.
Ça marche bien, je l'ai utilisé par 35knt avec des claques a + de 40 au Crotoy. Il a pas bougé."
- Vincent D. Commentaire sur Page Facebook One Launch Kiteboarding -
 
"J'en utilise régulièrement un c'est top. Les ailes ne frottent plus au décollage. Jusqu´à 35/40 nœuds sans problème. Souvent seul donc safe. Et le petit plus qu’ils ne précisent pas sur le système : il y a un deuxième boute qui te permet de sortir le kitehook à la fin en te servant de ton harnais."
- Anthony B. Commentaire sur Page Facebook One Launch Kiteboarding -
 
"C'est un super concept. Indispensable pour le décollage solo testé et approuvé dans plus de 35 nœuds."
- Yannick D. Commentaire sur Page Facebook One Launch Kiteboarding -
 
"Je confirme, 40 nœuds en 8 mètres, ce truc est super top, j'adore. Un seul regret, ne pas l'avoir acheté plus tôt".
- Stef N. Commentaire sur Page Facebook One Launch Kiteboarding -
 
"Test du kitehook validé dans 35 nœuds et plus sous grain cette semaine en Irlande ♂️"
- El B. Commentaire sur Page Facebook One Launch Kiteboarding


Est-il possible d'utiliser le KiteHook s'il est submergé ?

Oui cf. détails sur astuces.

Est-ce que je ne risque pas de me faire voler mon KiteHook ou autre matériel laissé sur la plage ?

La crainte de se faire voler son KiteHook ou son matériel sur la plage est très répandue parmi les riders. Pourtant, d'après le retour que nous avons pu collecter de nos clients, les disparitions de KiteHook sont "statistiquement" très rares. Trois types de risques sont à considérer :

1. Les objets trouvés

De loin le risque le plus répandu, les promeneurs ou autres usagers du spot repèrent les leashes de votre KiteHook ou votre matériel, imaginent qu'ils sont perdus ou oubliés et repartent avec. Si, comme indiqué dans les Instructions d'Utilisation et le tutoriel, vous disposez correctement le sac orange avec son message d'avertissement, ce risque devient quasiment nul.

2. Les chapardeurs

Les éventuels voleurs à la sauvette ne connaissent pas la fonction du leash secondaire. Le fait d'avoir à creuser pour récupérer le KiteHook les découragera. De même si votre matériel, sac d'aile par exemple, est attaché au leash secondaire comme nous vous le conseillons, vous rajoutez un niveau de difficulté. Cet obstacle sera généralement suffisant pour décourager les chapardeurs qui vont toujours au plus facile.

3. Les bandits de grands chemins

Pour les voleurs plus motivés, repartir avec votre KiteHook reste possible. A mon avis, face à ce type de bandits, iI est toutefois préférable de laisser son équipement (board ou aile supplémentaire, sac d'aile, etc) sur la plage, amarré au leash secondaire du KiteHook plutôt qu'enfermé dans son véhicule. Grâce au sac, le voleur sait que le matériel appartient à un rider (sans savoir lequel), que vous pouvez facilement le repérer et intervenir. Personnellement, j'entends bien plus parler de vols dans les voitures que sur les plages. Ceci, sans parler de la question de la clé du véhicule plus ou moins bien sécurisée parce que cachée derrière une roue ou dans un boitier à code qu'on peut ouvrir avec un bon tournevis…

 

Pour renforcer la sécurisation de votre KiteHook et autres matériels, une petite astuce qui peut sembler insignifiante mais se révèle efficace à l'usage : posez vos chaussures ou tongues bien rangées sur votre sac d'aile ou à côté. Cela permet de faire comprendre aux autres usagers de la plage que vous n'êtes pas très loin…

Faut-il trimer pour décoller ou atterrir ?

Le réglage du trim lors des manœuvres de décollage / atterrissage dépend avant tout de la plage d'utilisation de l'aile. En plage basse (vent faible par rapport à la surface de l'aile), il vaut mieux ne pas avoir de trim afin d'éviter que l'aile ne surborde ou décroche. En plage haute (vent puissant pour la surface), il vaut mieux trimer afin de brider la puissance de l'aile.
Au-delà de la question de la plage du vent et d'une manière générale, il est préférable que l'aile soit au moins trimée à la moitié lors des manœuvres décollage / atterrissage.

A quelle profondeur enterrer son KiteHook dans le sable ?

Comme précisé dans les Instructions d'Utilisation et le tutoriel, la profondeur du trou dans le sable sera au minimum de 33 cm. La profondeur finale sera fonction de la densité du sable. Un trou dans du sable sec devra être plus profond que dans du sable humide. La base du KiteHook est longue de 33cm, elle peut être utilisée pour vérifier la profondeur.
 
Cela peut sembler un gros travail, mais rassurez-vous, avec un peu de pratique, creuser un trou de cette profondeur est très rapide. Pour un bon KiteHooker, 2-3mn en moyenne suffisent pour mettre en place un KiteHook (Cf. Astuce "
Creuser comme un KiteHooker professionnel") et quelques secondes pour le désenfouir (Cf. astuces "Déterrer son KiteHook").


"Très satisfait de mon kitehook ! Livraison rapide ! De bonne conception ! A l'utilisation, rapide à mettre en place. Avant mon achat, ma crainte était de retirer le dispositif à la fin de la session, je pensais cela galère et là, pas du tout. Leash prévu pour retirer en accrochant au harnais et en se penchant en arrière (point très positif, pas assez mis en avant dans vos vidéos pour les feignants comme moi). Je recommande kitehook, c'est top."
- Anthony B. Avis sur Page Facebook KiteHook -

"Top et très facile à mettre en place !"
- El B. Commentaire sur Page Facebook One Launch Kiteboarding -

Peut-on utiliser un KiteHook avec un harnais slider bar ?

Oui, il existe 2 méthodes pour utiliser un KiteHook avec un harnais Slider bar :

Méthode 1
Si le diamètre du largueur est suffisant (en général, c'est le cas), il est possible de mettre le mousqueton au-dessus du largueur. Et si le diamètre du largueur n'était pas suffisant, le mousqueton d'origine peut être remplacé par un mousqueton plus petit. Dans ce cas, la méthode pour décoller et atterrir est la même qu'avec un harnais classique (Voir tutoriel et Instructions d'Utilisation).

Méthode 2
Une fois que tout est en place, après avoir mis l'aile sur l'oreille et être est revenu du KiteHook, le rider retient d'une main son border-choquer et de l'autre ouvre le chicken loop pour le libérer du mousqueton. Ensuite il referme son chicken sur son bout de harnais. L'aile étant sur l'oreille, la traction est faible. Les deux mains sont donc libres pour réenclencher le chicken loop autour du spreader bar. 

D'après les retours de nos clients utilisant un spreader bar, la méthode 2 est leur préférée.

Faut-il enlever le mousqueton du leash principal avant ou après le décollage ?

Après avoir préparé votre matériel, vous en êtes à l'étape du décollage. Vous avez posé votre aile sur l'oreille et êtes revenu au niveau de votre barre qui est connectée au mousqueton du leash principal. Une fois que vous avez mis votre leash d'aile en place, vaut-il mieux :

Méthode 1
Connecter son chicken loop au harnais, décoller, puis enlever le mousqueton ? C'est la méthode mise en évidence dans le tutoriel et les Instructions d'Utilisation.

ou

Méthode 2

Enlever le mousqueton, connecter son chicken loop au harnais puis décoller ?

Les 2 méthodes fonctionnent très bien, chacune avec ses avantages et inconvénients, mais ceux-ci restent mineurs :

Méthode 1

  • Avantage : en cas de décollage non maîtrisé, le rider a une ceinture de sécurité, il est retenu par le KiteHook
  • Inconvénient : la manœuvre pour enlever le mousqueton se fait à une main, l'autre étant sur la barre (mais le mousqueton est justement prévu pour une manipulation ultra simple avec une seule main)

Méthode 2

  • Avantage : retirer le mousqueton est plus aisé
  • Inconvénient : le fait de tenir à la main le chicken loop, alors que l'aile est sur l'oreille, pourra décontenancer les riders qui ne sont pas habitués à cette manipulation. Elle est pourtant simple et sans risque tant que l'aile n'est pas surdimensionnée par rapport aux conditions. En cas de problème, si le rider lâche prise, l'aile retenue par le leash d'aile se met en drapeau…

D'une manière générale par vent fort, nous vous conseillons la méthode 1 et inversement.